Visit Malta _ (lire la suite)

A peine rentrer de Los Angeles que me voila déjà reparti pour de nouvelles aventures, cette fois-ci dans l’archipel de Malte. Comme je le faisais au tout début du blog, je vous raconterai ici au jour le jour comment se déroule notre périple, histoire que vous ne loupiez aucune miette de ce chouette voyage.

Jour 1 _

Après un vol avec la compagnie Air Malta, notre équipe, composée de Juliette, Anne, Marc, une autre Anne et Nath, sommes arrivés sur l’île de Malte. (Pour nous accompagner : Adeline de We Like Travel & Guillaume de Visit Malta France.)

Pour éviter tout malentendu et dissoudre tout de suite tous les doutes : non, Malte n’est pas en Italie, en Grèce ou en Espagne. C’est un état insulaire indépendant, situé au milieu de la Méditerrannée et au sud de la Sicile. Composé de huit îles, trois sont habitées : l’ile de Malte, l’ile de Gozo, l’ile de Comino.

Dès notre arrivée, (comptez environ 2h30 de vol pour faire Paris/Malte) on s’est dirigé vers Dingli pour déguster les produits frais d’un restaurant tenu par un couple d’agriculteurs : le Diar Il Bniet. (121 Main Street, DGL 1942 Had-Dingli). Au menu : dégustation de fromages typiques, lapin, paupiettes, légumes, etc ; Pas de doute, tous les produits sont frais ! (En dessert, gros coup de cœur pour l’Halva, un espèce nougat terriblement bon).

Sur la route, pour réjoindre Dingli Cliffs, en passant par le centre-ville de Mdina, on découvre l’architecture typique des habitations : un rez-de-chaussée surmonté d’un étage où se trouve toujours un balcon couvert en bois appelé Galeria.

Une fois arrivé à l’Eglise Sainte Mary Magdalen, le point de vue est impressionnant ! Les images parleront d’elle-même. Alors que certains restent admirer la vue, d’autres partent découvrir les alentours en Sugway. Si vous me connaissez et que vous me suivez sur insta-story, vous savez évidemment que c’est la deuxième option que j’ai choisi. Première fois que je testais ces engins et honnetement, c’est très simple d’utilisation et surtout très intuitif (bon j’avoue, j’ai quand même calé dans une montée ^^).

Retour au point de départ après notre petite ballade où l’on a pu profiter d’un magnifique coucher de soleil.

La nuit tombant extrêmement vite, c’est de nuit que l’on découvre le centre historique de Mdina, baptisée « la ville silencieuse » du fait qu’elle ne soit peuplée que de 300 habitants. J’espère que l’on pourra repasser dans cette ville fortifiée composée de trois portes durant le voyage, histoire que je vous montre des photos de jour de ce charmant endroit au patrimoine culturel important.

En fin de journée, on arrive au Corinthia Palace, un hôtel grand standing. Après avoir déposé nos affaires dans nos chambres respectives, on se rejoint dans la grande salle de restaurant où une immense table a été dressé pour l’occasion. Après avoir dégusté un diner d’exception, on file tous nous coucher pour pouvoir profiter pleinement de la journée qui nous attend le lendemain.

 Jour 2 _

Première activité de la journée, la découverte des 3 citées : Cospicua, Senglea et Vittoriosa. Ce sont trois villes fortifiées qui ont subit beaucoup de dommages pendant les bombardements de la seconde guerre mondiale mais qui sont en pleine mutation pour tenter de sauvegarder au maximum leur patrimoine culturel.

Pour découvrir les environs, nous avons fait le choix de faire ce parcours en voiture électrique avec un audio guide intégré, permettant de ne louper aucun point de vue. (Comptez entre 75 et 95€ pour un tour d’environ 2h).

Sur la route, on s’est arrêté pour tester un spécialité malte : les pastizzi, des espèces de chaussons fourrés à la ricotta.

Une fois notre tour terminé, on a emprunté des petits bateaux appelés « Dghajjes ». Datant de l’époque où Malte était une base navale britannique (entre 1815 et 1979), ils assuraient le transfert entre les deux rives. Alors qu’il y en avait plus de 3000 autrefois, on en compte plus qu’une centaine aujourd’hui.

A midi, on s’est arrêté au Harbour Club pour déjeuner. La terrasse est idéalement situé et permet d’admirer la vue sur le port tout en dégustant des plats assez raffinés.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le centre de La Valette pour tout d’abord visiter la co-cathédrale de St Jean, construite entre 1573 et 1577 par les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem suivant les plans de l’architecte militaire maltais Girolamo Cassar. A l’intérieur, les ornementions sont présent sur la moindre partie de mur, donnant à l’ensemble un statut totalement baroque. L’une des particularités de cette cathédrale est de renfermer en son sein, des œuvres de Caravage, peintre rendu célèbre pour ses clairs/obscurs ou sa volonté de rendre réaliste l’art religieux.

Après avoir fait un tour dans les jardins du Haut Barraca, on assiste à 16h pile au coup de canon tiré depuis la Saluting Battery, en souvenir des coups tirés autrefois à midi pile pour permettre aux capitaines de navires de régler leurs chronographes. Aujourd’hui, deux coups de canon sont tirés dans la journée : l’un à midi et l’autre à 16h (7j/7).

Un dernier tour dans La Valette nous permet de découvrir les différents aménagements orchestrés par Renzo Piano, célèbre architecte méditerranéen (il est originaire de Gênes). Il crée ainsi dans la ville trois édifices : La porte d’entrée de la ville avec un pont-passerelle, le nouveau parlement maltais et un théâtre à ciel ouvert.

Les trois interventions s’intègrent parfaitement dans le tissus urbain de La Valette de par l’utilisation des matériaux, le rapport aux bâtis existants et les parcours créés dans la ville. Renzo Piano réussit donc à allier tradition et modernité dans ce quartier fortement touché pendant la seconde guerre mondiale.

Le soir, après un dîner chez « Two Buoys Bistro » (Spinola Road, St Julian’s), on file nous coucher tôt, car une grosse journée nous attend le lendemain.

 Jour 3 _

Aujourd’hui, nous visitons une nouvelle île de l’archipel de Malte : Gozo. Pour nous y rendre, nous avons emprunté un ferry (environ 20min de trajet). Une fois arrivé sur l’île, nous partons en jeep à la découverte des trésors de l’île.

Premier stop : Djerwa et l’Azur Window. Outre le fait d’avoir été l’un des lieux de tournage de la série Game of thrones (il faut vraiment que je me mette à cette série après avoir déjà vu, il y a quelques mois, une partie des décors en Croatie) c’est un endroit magique. Une impressionnante arche naturelle surplombe une mer au bleu sombre, parsemée de taches bleu turquoise. Au pied de cette arche se trouve un bassin à l’eau cristalline connecté à la mer par un tunnel. C’est d’ailleurs le point de départ des amateurs de plongée sous-marine.

Sur la route pour rejoindre la citadelle Victoria, on s’est arrêté pour observer les Saline de Qbajjar. Grâce à mon drone, on a réellement pu se rendre compte du dispositif mis en place : c’est un spectacle grandiose, un quadrillage formé de bassin plus ou moins profond, donnant au tout l’image d’un grand patchwork.

Une fois arrivé à la citadelle Victoria, on a découvert la basilique St Georges qui fut reconstruit en 1693.

Après une pause déjeuner au Ta’ Philip, pour déguster l’une des spécialités de Malte, le lapin, nous avons pris un plus petit bateau que celui emprunté le matin pour découvrir les alentour de l’île de Comino avec notamment les nombreuses grottes qui renferment des eaux aux couleurs impressionnantes.

Une fois de retour sur l’île de Malte, nous nous sommes arrêtés sur la route pour admirer le village de Popeye. Ce village n’est évidemment pas habité puisqu’il s’agit d’un décor construit dans les année 60 pour le tournage du film Popeye avec Robbie Williams. Aujourd’hui, c’est un « parc d’attraction » qui permet différentes activités (aquatiques l’été notamment).

Le soir, on s’est tous retrouvé autour d’une table chez Del Borgo, pour partager de grandes planches avec plusieurs spécialités maltaises.

Jour 4_

Notre avion décollant vers 16h, c’est une courte journée que nous avons entamé. Nous avons d’abord été observer les falaises où se trouvent les grottes bleues. En raison des conditions météorologiques (trop venteuses), nous n’avons pas pu faire le tour en bateau qui été prévu, mais le spectacle depuis le haut de la falaise était déjà impressionnant !

Nous nous sommes ensuite dirigés vers les temples d’Hagar Qim et d’Imnajdra pour visiter le musée qui leur est consacré.

Après avoir fait le tour de Marsaxlokk, un village de pêcheur qui est loin de l’image que l’on peut se faire d’un village de pêcheur, nous avons rapidement déjeuné à quelques mètres du port pour ensuite rejoindre l’aéroport.

Sur la route, nous avons fait un arrêt à St Peter’s Pool, réputé pour la baignade et sommes finalement arrivé à l’aéroport, marquant la fin du séjour.

Au final, un séjour très chouette, avec une équipe au top et que des belles rencontres. L’archipel de Malte est destination super pour ceux qui aiment allier baignade, visite et découverte culturelle. Evidemment, pour profiter pleinement de l’archipel, l’idéal est de louer une voiture, mais l’ile est également bien desservie par les bus, permettant alors de profiter pleinement de tous les sites qu’offre les iles !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *