L’Idéale Bibli #11_

Depuis toujours, les livres me fascinent et m’intriguent. Avant même de commencer mes études d’architecture, j’ai commencé à me constituer une bibliothèque idéale. Depuis je ne cesse de l’agrémenter, d’où mon désir à travers cette nouvelle série d’articles « l’idéale bibli », de partager avec vous une sélection des ouvrages qui pourraient vous inspirer. Rendez-vous chaque mois mois pour découvrir mes coups de coeur, qu’ils soient archi, mode, design ou voyage. 

Histoire de la Mode – Editions Du Regard / 454 pages / 28€ 

Didier Grumbach sait de quoi il parle : il est né, a grandi et s’est affirmé dans le cercle qu’il ouvre ici pour nous. Il ne s’est cependant pas contenté de convoquer ses souvenirs. Depuis des années, il accumule les archives, rencontre les témoins, franchit les portes qui d’habitude restent closes. Et il nous propose enfin une histoire de la mode au XXe siècle conçue à la manière d’une saga, d’une affaire de famille, avec ses pères nobles, ses fils prodigues, ses enthousiasmes, ses passions, ses haines, ses coups de génie, ses échecs. Les aventures individuelles – nos « héros » s’appellent Dior, Saint Laurent, Kenzo, Sonia Rykiel, Prada ou Hermès – s’ordonnent selon une chronologie et une logique qui, jusqu’alors, n’avaient pas été établies.

 

Mémoires de Mode  / IFM Regard – 187 pages / 15€

Arrivé dans la mode âgé d’à peine vingt ans au milieu des années 50, Didier Grumbach aura au long de sa carrière largement participé aux grandes évolutions de ce métier, de l’éclosion du prêt-à-porter des couturiers à l’internationalisation des marques ou à l’émergence des créateurs, et dont témoignent des succès aussi éclatants que ceux de Mendès, Saint Laurent rive gauche ou Thierry Mugler.

En homme de projets, il a dans le même mouvement créé ou soutenu nombre de passerelles entre entrepreneuriat et création – Créateurs & Industriels dans les années 1970 ou Mode & Finance dans les années 2000 – et joué un rôle central dans des instances telles que l’Institut français de la mode, le festival international de mode et de photographie d’Hyères ou la Fédération de la haute couture et de la mode. Témoignage d’un homme de son siècle, d’une enfance bousculée par la guerre à la volonté de faire bouger les lignes et de transmettre, ce nouvel ouvrage publié par les éditions IFM-Regard dessine également le portrait d’un homme de culture, passionné par le talent et ses formes, de la mode à l’art contemporain.

The Japanese Print – Slp Edition / 144 pages / 139€ (Cultura)

Contrairement à ses contemporains aux États-Unis, qui considéraient l’architecture européenne comme faisant partie de leur héritage, Wright a choisi le Japon et la culture japonaise comme modèle esthétique. Cette influence se reflète également dans ses collections d’objets d’art, de sculptures et, surtout, d’estampes. En 1906, il expose sa collection d’estampes sur bois ukiyo-e lors d’une exposition des œuvres d’Hiroshige tenue à l’Art Institute of Chicago. Il avait commencé à constituer les gravures un an plus tôt, lors de son premier voyage au Japon. En tant que collectionneur pionnier de ces œuvres en Occident et marchand d’art astucieux, il a immédiatement développé une théorie d’interprétation qu’il a publiée il y a exactement 100 ans – The Japanese Print: An Interpretation. Le livre est devenu un ouvrage de référence fondamental pour les experts et les amateurs d’art japonais et pour quiconque s’efforce sérieusement de comprendre l’architecture de Wright. 

Islande –  Editions Hachette / 256 pages / 29€90

Les Petits Atlas Hédonistes sont des livres de voyage qui permettent de découvrir les villes autrement, comme un voyageur privilégie. Il est très agréable à lire et on peut y trouver des cartes avec découpage par quartier pour identifier les principaux lieux, des doubles pages thématiques pour découvrir et comprendre la ville et des itinéraires de promenades. Dans cet ouvrage sur l’Islande partez à la rencontre de surfers de l’Arctique, du renard polaire et de la baleine bleue. Marchez sur les pas des héros des sagas islandaises, admirez la flore islandaise et baignez vous dans les sources naturelles d’eau chaude ! 

 

Glaise et Feu, l’art de la poterie d’Oaxaca – Editions Bom Dia Boa Tarde Boa Noite / 232 pages / 76€ (Marketplace Fnac)

Expert en poterie, Eric Mindling a exploré plus de 70 villages de poterie au Mexique en près de vingt ans. Tiré de cette expérience, Glaise et Feu – L’art de la poterie de Oaxaca offre une vision panoramique du passé, présent et futur de la poterie de Oaxaca.
 
 
 
 
 

Léonard De Vinci – Editions Citadelles & Mazenod / 544 pages / 230€ 

Retraçant en détail la vie de Léonard, ce livre mêle une approche artistique et scientifique afin de percevoir au mieux le génie de cet homme hors du commun. Doté d’une curiosité sans égale, cet artiste-savant s’est intéressé à tous les domaines : philosophie, mathématiques, mécanique, optique, anatomie, cartographie, architecture, astronomie, météorologie, sans oublier bien sûr l’art de la peinture, de la sculpture, mais aussi le théâtre et la musique ! Artiste prolifique, Léonard a représenté sans relâche le monde qui l’entourait, lui conférant une justesse rarement atteinte, tant en peinture qu’en dessin. Outre la quinzaine de tableaux célèbres qui lui sont attribués, Léonard de Vinci a laissé derrière lui un nombre impressionnant de carnets et manuscrits témoignant d’une infatigable quête de compréhension du monde. Explorant l’inventivité créative infinie de l’artiste, ce livre montre toutes les facettes d’un génie jusqu’aux découvertes et attributions les plus récentes. 

L’art Brut  – Editions Citadelles & Mazenod / 592 pages / 205€ 

Hier méconnu du grand public, l’art brut est aujourd’hui institutionnalisé et médiatisé. Loin de se cantonner à « l’art des fous », il recouvre une varité infinie de créations. Au-delà des oeuvres associées aux asiles psychiatriques, des réalisations médiumniques, cet ouvrage met en lumière les réalisations protéiformes de « l’homme du commun » (Jean Dubuffet) – celles qui sont en dehors des circuits artistiques. D’autres appellations ont vu peu à peu le jour : hors normes, singuliers, outsider, habitant-paysagiste … Cette synthèse originale menée par une équipe pluridisciplinaire internationale (historiens d’art, critiques, psychologue, psychiatre, artiste) réunit un corpus foisonnant de quelques 550 oeuvres. À la fois étranges, inquiétantes et familières, elles sont les métaphores d’un « voyage-aventure » au tréfonds de notre sensibilité, qui donne à saisir la mesure de l’être humain. 

 

Jean Prouvé Architecture – Edition Patrick Seguin / 5×80 pages / 165€ (Cultura)

Depuis son ouverture en 1989, la Galerie Patrick Seguin mène un travail rigoureux pour faire connaître et revaloriser les maisons démontables de Jean Prouvé. La galerie détient aujourd’hui la plus importante collection d’architectures de Prouvé avec 19 structures allant de 16 à 190 m2 et a entrepris un travail rigoureux pour faire connaître ces architectures à travers des expositions d’envergure dans des institutions internationales telles que le MoMa à New York, Design Miami/Basel, la Biennale de Venise et la Pinacoteca Giovanni e Marella Agnelli à Turin. En parallèle, la galerie a développé une ligne éditoriale d’ouvrages monographiques qui accompagnent les expositions. La Galerie Patrick Seguin a notamment choisi d’éditer une série de 3 coffrets entièrement dédiée au travail architectural de Jean Prouvé. Les coffrets se composent de 5 monographies, chacune consacrée à une maison démontable imaginée par l’architecte-designer. Au total, 15 monographies illustrées avec des photographies d’époque et contemporaines seront publiées entre 2015 et 2019.

 

 

 

 

 

R_

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.