Une collection de Pin’s avec Disney _

Et Si je vous demandais quels sont vos trois dessins animés Walt Disney favoris, comme ça, sans réfléchir ? Pour moi, ça serait sans hésiter La Petite Sirène, Merlin l’enchanteur et Aladin. Non seulement parce que les décors m’ont toujours fasciné (Atlantis, la tour de Merlin et le palais du Sultan) mais également parce que je trouvais dans chacun des personnages des points d’accroches auxquels m’identifier.

Quand Disneyland Paris m’a demandé de réfléchir avec eux à une collection de Pin’s, je leur ai tout naturellement proposé de travailler sur ces trois films et axant ma recherche autour des personnages masculins figures d’autorité paternelle : Triton, Merlin et le Sultan.

Images d’inspiration présentées aux équipes marketing de Disneyland Paris lors des premieres discussions

Pour chaque série j’ai souhaité travailler de la même manière en proposant trois pin’s par série : un pin’s d’architecture, un pin’s personnage et un pin’s objet. J’ai pensé ces pin’s comme des bijoux venant compléter une tenue et pas uniquement comme des objets que l’on collectionne.  

Planches de propositions : des pin’s qui se portent comme des bijoux

Nous avons décidé, avec Disneyland Paris, de nous concentrer en premier sur la collection du film « La Petite Sirène ». Pour le pin’s architectural, il était évident qu’il allait s’agir d’Atlantis, le palais de Triton, un édifice qui m’a fasciné depuis l’enfance pour son architecture poreuse, ses façades travaillées comme de la dentelle, et son rapport entre l’intérieur/extérieur, sans limite définie. Pour le pin’s objet, il ne pouvait s’agir d’autre chose que du Trident, objet fascinant et symbole de puissance du Roi des océans. La position de Triton sur le dernier pin’s est une position majestueuse et dure, une posture qui m’impressionnait toujours lorsque je regardais ce film.

Nous avons beaucoup discuté avec Disneyland Paris du dessin des pin’s, de leur modélisation, leur matérialisation. Vous pouvez voir par exemple ci-dessous les tests de rendu que l’on a fait. Les versions dorées me plaisaient beaucoup moins à cause de leur rapport à la lumière et à sa réflexion, nous avons donc opté pour une version « bronze », qui était plus adaptée à l’idée de bijou que je souhaitais créer.

Chaque pin’s est vendu sur une cartonnette dont le dessin me tenait à cœur. Cette image est issue de la scène finale du film. Un moment de joie et d’acceptation, où Triton trace dans le ciel à l’aide de son trident un grand arc-en-ciel, symbole de son soutien à sa fille et de son choix de quitter le monde marin pour le monde terrestre.

J’espère que cette collectio vous plaira ! Merci à l’équipe de Disneyland Paris qui m’a permis de me replonger dans l’univers d’un de mes dessins animés favoris et de découvrir les coulisses des studios de créations des produits dérivés Disney !

Informations pratiques :

  • Date de sortie : 24 novembre 2018
  • Edition limitée.
  • Chaque pin’s est édité à 400 exemplaires.
  • Le prix à l’unité est de  16,99€.
  • Les pin’s sont uniquement en vente à Disneyland Paris : En vente en exclusivité au Pueblo Trading Outpost, avec système Lineberty. (Lineberty est une application qui virtualise les files d’attente et vous permet de prendre un ticket digital).
  • Comme il y a une forte demande des pin’s en Edition Limitée (car ils se revendent très bien), l’achat limité à 2 pin’s (de chaque modèle) par personne
  • Si vous souhaitez plus d’info, ICI et ICI :deux articles très bien détaillés.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.