Un week-end dans le Tarn

Depuis bientôt, deux ans, je partage avec vous mes voyages aux quatre coins du monde. Aujourd’hui, je suis content de pouvoir partager avec une vous une découverte 100% française : le Tarn.

La semaine dernière, nous y avons posé nos valises avec Margot du blog YouMakeFashion.

Ce week-end a commencé à Cordes sur Ciel. Pour nous y rendre, nous sommes partis de Toulouse où nous avons loué une voiture pour rejoindre ce charmant village. Nous avons passé notre première nuit au Secret des chats, une chambre d’hôte.

Accueillis par Marie et Alain, les adorables propriétaires, nous nous sommes installés sur l’une des terrasses de la propriété pour déguster un repas préparé devant nos yeux, dans une très bien équipée cuisine d’été. Evidemment, repas à base que de produits locaux.

Marie et Alain ont mis à disposition cinq chambres d’hôtes dans deux bâtisses voisines. Collectionneurs amoureux de la région, ils ont décoré l’ensemble avec beaucoup de goût et chaque chambre est unique, permettant beaucoup d’indépendance.  

Le lendemain matin, nous nous sommes promenés dans Cordes. Nous y étions à un moment particulier : le 14 Juillet. C’est à cette date qu’ont lieu, depuis quelques années les « fêtes médiévales » et l’occasion alors de voir le village se transformer. Après avoir déambulé dans les venelles et les charmantes ruelles, nous avons découvert quelques petites où nous avons pu faire un peu de shopping local.

Un déjeuner à L’Escuelle des chevaliers, nous faisait définitivement plonger 800 ans en arrière. Je suis vite devenu très pote avec Dame Claude de Rambouillet, la tenancière de l’établissement. Ici, c’est comme à l’époque : pas de fourchette pour déguster le sanglier grillé que nous avions commandé, une cuillère et un couteau suffisent.

Une balade digestive et surtout apaisante dans Le jardin des paradis nous ont permis de découvrir de nombreuses essences de plantes et de fleurs que nous ne connaissions pas. Ce jardin est parcours floral très chouette, jalonné d’arbres fruitiers, de petits jeux d’odeurs à deviner, de superbes points de vue ou encore d’endroits pour simplement contempler, profiter, méditer.

Direction ensuite Gaillac pour rejoindre le Domaine des perches, une maison d’hôtes d’un tout autre style. Alors que chez Alain et Marie nous étions comme à la maison, au domaine des perches, la volonté est d’avantage d’être ensemble tout en gardant la possibilité de toujours de retrouver seul. On se sent un peu plus dans un ensemble hôtelier, tout en gardant la sensation d’être dans une maison personnalisée.  La décoration est fine et les espaces sont impressionnants : pas moins de quatre grands salons permettent de se retrouver. C’est une manière très différente d’aborder la maison d’hôte qui satisfera ceux en quête de grands espaces, d’apaisement et la garantie d’être dans une atmosphère calme et maitrisée.

Nous avons passé la soirée dans le centre-ville pour les fêtes de Gaillac. Sur la place du village, un apéro-concert prenait place et nous plongeait dans l’ambiance avant de diner aux Vignes en foule. Nous avons tous les deux appréciés nos plats, du poisson pour l’un, de la viande pour l’autre.

Le lendemain nous avons quitté Gaillac en 2CV direction le Domaine de Sarrabelle pour une visite du domaine et surtout une dégustation des différents vins.

Pour louer une 2CV, compter environ 120€. Honnêtement, je me pense que je ferai ce genre de chose à chaque fois que je pars en vacances, c’était un souvenir génial !

A l’ombre des arcades de la place de Castelnau-de-montmiral, nous avons déjeuner au Ménagier, un restaurant qui propose des plats typiques envoyés par un chef réputé de la région. Un lieu au cœur d’un village très tranquille idéal pour une déambulation contemplative.  

Nous avons ensuite découvert le village de Puycelsi. Un village très tranquille idéal pour une déambulation contemplative.

Nous avons passé notre dernière nuit à Albi ou nous avons posé nos valises dans un hotêl moins intime que les chambres d’hôtes ou nous avions séjourné (l’hotêl Mercure) mais avec un gros plus : une vue sur la vieille ville imprenable.

Nous avons passé notre dernière journée dans les rues de la ville, avec un patrimoine très riche. Impossible de ne pas tomber sous le charme.  

Deux lieux sont incontournables si vous passez la journée à Albi : le musée Toulouse-Lautrec et les jardins du palais.

Evidemment, la cathédrale Sainte Cécile est l’un de joyaux de la ville. Réalisée à l’aide de plusieurs millions de briques, elle est l’un des bâtiments les plus grands du monde fait en appareillage de terre cuite. L’intérieur est fascinant : l’orgue majestueux fait retentir sa musique donnant une ambiance très particulière à l’espace. Le grand cœur, les nombreuses fresques et peintures, tout y est parfaitement entretenu et permet de donner toute sa splendeur à ce patrimoine riche.

Après ce grand week-end dans le Tarn, il a fallu rentrer à Toulouse, rendre la voiture et reprendre le train ou l’avion selon nos destinations respectives.

Je suis ravi d’avoir pu partager avec vous un endroit de France que je ne connaissais pas, avec une seule envie : en partager avec vous beaucoup d’autres !

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *