Mes vêtements survivants _ (lire la suite)

Des vêtements qui ont une histoire, on en a tous dans nos dressings non ?

Cucu,

Petit-Bateau lance une toute nouvelle campagne atour des « vêtements survivants » démontrant, à travers un spot punchy, la résistance des habits de la marque. A cette occasion, elle m’a demandé si, moi aussi, j’avais dans mes armoires des vêtements avec une histoire et un vécu particulier. Ça tombe bien, il y en a justement deux qui skouattent mes étagères depuis un bon bout de temps !

Le premier vêtement est une chemise que ma mère a achetée dans sa ville natale du Nord quand elle avait 17 ans. Une chemise qui garde tous les stigmates des années 80 : des manches courtes coupées juste au-dessus du coude, un imprimé cachemire et une matière douce et soyeuse.

Bleue, évidement, l’une des couleurs préférées de ma mère (il fallait bien que ce « défaut » me vienne de quelque part), j’ai toujours connu cette chemise ! Et pour cause, quand elle était enceinte de moi, ma mère aimait la porter. Plus tard, c’est dans l’appartement de ma sœur que je l’ai retrouvée. De ses 18 à ses 25ans, c’est elle qui a gardé cette relique dans ces tiroirs. Un jour où je dormais chez elle et que je n’avais pas prévu de change, je l’ai adopté et plus jamais quitté. Si vous me suivez depuis longtemps, vous l’avez déjà vu passé plusieurs fois dans mon feed instagram, car évidement, c’est l’une de mes pièces préférées !

C’est incroyable que cette chemise quadragénaire soit encore en si bon état parce que je peux vous dire que depuis, je l’éprouve encore pas mal !  

 

Ma maman avec la fameuse chemise

Jeux d'enfants 👫 / Matadero

A post shared by Romain Costa _ (@romaincosta_) on

 

Le deuxième vêtement est un pull rayé bleu et blanc que j’ai découvert dans un carton de vieux habits de ma sœur. Dans la maison où j’ai grandi, à Lille, j’avais une chambre au dernier étage, sous les combles. J’avais tout l’étage pour moi : un bel espace où je pouvais laisser une grande place à ma créativité. J’ai toujours était très curieux et j’ai toujours adoré fouiller dans les vieux cartons de mes parents pour y découvrir des trésors, des objets ayant des histoires particulières. Sous certains combles aménagés en rangements, des années et des années de souvenirs et de vieux vêtements s’entassaient, autant vous dire que ma curiosité était toujours assouvie quand je décidais d’ouvrir un carton.

Je me souviens très bien du jour où j’ai trouvé ce pull dans une boite où il était inscrit : « Julie, 14ans ».  J’avais alors 14 ans aussi et peut être que d’une certaine manière, je me suis senti connecté à elle et à ce que ce pull avait dû être pour elle à cette époque. Depuis, bien que je fasse très souvent un tri dans mon dressing, ce pull échappe à chaque fois aux cartons : à donner.

(je vous posterai la photo de ce pull sur instagram au moment des résultats du concours)

J’imagine que vous aussi vous avez des vêtements qui ont une histoire particulière alors racontez moi les anecdotes qui sont liés à eux sous mon post instagram (juste en dessous) pour tenter de gagner un bon d’achat de 150€.

Destiny’s Child – Survivor 🎶 #CONCOURS 🎁 / Question du jour : Quel âge à cette chemise ? Plus de 40 ans ! Ma mère l’a achetée quand elle était ado et depuis elle est devenue une relique familiale ! (Je vous en parle de son histoire mon dernier article, le lien est dans ma bio, vous pourrez même voir une photo de ma mère Avec à l'époque 😅). Avec @Petitbateau, on vous donne la possibilité de gagner 150€ de bon d’achat en postant vous aussi une photo avec VOTRE vêtement survivant, (il faut utiliser #forseriouskids et taguer @petitbateau) celui qui a une histoire vraiment particulière : un vêtement de vos parents, un moment marquant de votre vie, ou tout simplement un vêtement que vous avez depuis tellement longtemps qu’il a changé de couleur et de forme! Bonne chance et hâte de voir ça ! 👕👖👗 #ad

A post shared by Romain Costa _ (@romaincosta_) on

 

Bonne chance !

Share

2 réflexions sur « Mes vêtements survivants _ (lire la suite) »

  1. Cucu
    Je commence à recycler les vêtements de mes parents!

    Et juste pour info tu as laissé échapper une faute
    « Sous les combles… de vieux vêtements s’entassaient »

    Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *